Côte d’Ivoire : Les journaux ivoiriens spéculent sur le début du procès Guéi et la demande d’extradition de Blaise Compaoré


Entre le début du procès de l’assassinat de Robert Guéi et le mandat d’arrêt contre Compaoré, le début d’année 2016 sonnera-t-il enfin la fin de l’impunité en Côte d’Ivoire ? Tour d’horizon des quotidiens ivoiriens.

Le procès du Général Guéï serait, aux dires du journal L’Inter, « le feuilleton » de cette fin d’année 2015. Le procès de l’assassinat du Général Robert Guéï, de son épouse, des membres de sa famille et de sa garde rapprochée a été renvoyé au 21 janvier 2016, après avoir été ouvert le 17 décembre dernier.

Le président du tribunal, le juge Tahirou Dembélé, justifie ce renvoie par sa volonté de « donner le temps à l’accusation et à la défense de mieux se préparer dans les débats », rapporte L’Inter. « 3 des 24 inculpés étaient absents et il manquait des pièces relatives à leur convocation pour pouvoir poursuivre l’audience », a-t-il expliqué. Le tribunal, dans ses observations, a en effet indiqué ne pas avoir « la qualité de juger les inculpés en fuite », confie Nouvelle Nation.

C’est un « report de trop », estime Le Quotidien d’Abidjan, rappelant qu’il s’agit du « 5è en l’espace de 2 mois ». À la suite des avocats de la défense, le journal d’opposition dénonce « une procédure bâclée dès le départ » et « la légèreté du commissaire du gouvernement ». Ange Kessi, pense le journal, aurait pu éviter ce énième report s’il avait pris la peine de se conformer aux formalités de mise à défaut pour les trois mis en cause à l’audience.

Lire la suite