Rwanda : Comment la Belgique a poignardé le Président Rwandais Juvenal Habyarimana dans le dos

Havyarimana

C’était avant 1990, le président Juvenal Habyarimana n’avait aucun doute sur le partenariat amical et sincère entre son gouvernement et la Belgique. Par ailleurs ne sont-ils pas les belges qui étaient presque partout comme experts ou coopérants dans différents services étatiques rwandais y compris l’armée ?

Nous sommes le 01 octobre 1990, le Rwanda est attaqué par le FPR, le président Habyarimana se trouvant à New-York décide de rentrer précipitamment au Rwanda. Il fait une escale à Bruxelles pour persuader les autorités belges  qu’il croyait traditionnellement amies, de l’appuyer pour repousser les agresseurs. C’est là où il  comprend que les belges sont des belges. Non seulement il n’a pas obtenu l’aide qu’il voulait, mais aussi il n’a même pas pu obtenir du gouvernement belge, la livraison des munitions que le gouvernement rwandais avait commandé et payé longtemps avant l’attaque du FPR.

Ce refus belge d’honorer une commande payée, alors que le Rwanda en avait désespérément besoin pour se défendre, constituait le premier coup de poignard belge au dos de Habyarimana. Mais ce que Habyarimana n’avait compris, c’est que Bruxelles était devenue le quartier général ou l’état-major diplomatique et médiatique de ses agresseurs, exactement comme le cas actuel avec  gouvernement  de Pierre Nkurunziza.

Lire la suite