Irak, Afghanistan, Libye : Le grand retour des insurrections … et des interventions !

5685498cc46188ee358b4591

Symboles de la lutte contre le terrorisme et de l’oppression de ces quinze dernières années, ces zones de guerre sont devenues le cauchemar de l’Occident qui semble condamné à y être embourbé sans pour autant parvenir à instaurer une paix durable.

Carte des attaques revendiquées par l’Etat islamique entre juin 2014 et juin 2015 (source : IHS Jane’s Terrorism & Insurgency Centre)

«On a voulu appliquer la démocratie partout en niant les réalités culturelles et politiques locales, de même qu’en pensant que l’envoi de corps expéditionnaires pour des durées limitées suffirait à apporter la stabilité», explique Gérard Chaliand, spécialiste des conflits et auteur du livre Histoire du terrorisme, de l’Antiquité à Al Qaïda.

Trois pays, trois zones de conflits. Malgré leurs différences, les conflits irakien, afghan et libyen ont un point commun : après plusieurs années de guerre et des milliards dépensés, la lutte contre le terrorisme n’a abouti à rien. Pire, les différentes interventions occidentales y ont aggravé la situation.

Résultat : sur ces trois théâtres d’opération supposés clos, les Occidentaux doivent revenir pour soutenir à bout de bras les forces armées locales.

Lire la suite