RDC : Indépendance du Congo et Assassinat de Patrice Lumumba (2 Vidéos FR)

lumimba mali

L’assassinat

Tout d’abord, le transfert de Lumumba et de plusieurs de ses partisans au Fort de Shinkakasa, à Boma, est envisagé. Mais, à la date du 17 janvier 1961, Patrice Lumumba et deux de ses partisans, Maurice Mpolo et Joseph Okito, sont conduits par avion à Élisabethville, au Katanga, et livrés aux autorités locales. Lumumba, Mpolo et Okito seront conduits sous escorte militaire dans une petite maison, où ils seront ligotés et humiliés par des responsables katangais, dont Moïse Tshombé, Munongo, Kimba, Kibwe, Kitenge, mais aussi les Belges Gat et Vercheure. Ils seront ensuite fusillés le soir même, par des soldats sous le commandement d’un officier belge. En 2003, le documentaire télévisé CIA guerres secrètes explique que Mobutu a fait dissoudre le corps de son rival dans l’acide, après l’avoir fait assassiner. Il est en outre acquis que les États-Unis avaient tenté de faire assassiner Lumumba, mais le plan avait échoué; l’opération avait été ordonnée par Allen Dulles, qui avait mal interprété la volonté du président Dwight Eisenhower. > Lire la suite

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Postérité

Le Général Mobutu Sese Seko consacre Patrice Lumumba héros national en 1966. Le retour d’Égypte de sa femme Pauline et de ses enfants est considéré comme un événement national. Le jour de sa mort, le 17 janvier, est un jour férié au Congo-Kinshasa.

C’est pour le punir de l’assassinat de Lumumba que Moïse Tshombe est détenu par l’Algérie entre juin 1967, date du détournement de son avion sur Alger par un agent mobutiste, et sa mort aux causes mal définies (officiellement, un arrêt cardiaque), en juin 1969. > Lire la suite

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Dossier Patrice LUMUMBA
Commémoration du 17 janvier 1961
55ème anniversaire