Histoire : L’Histoire Oubliée du Kongo

Chasseur_scan

Époque pré coloniale comme l’occident la voit avec un manque de vérités.

Les premiers vestiges archéologiques retrouvés sur le territoire de l’actuelle République Démocratique du Congo remontent à l’an 10 000 av J-C. A partir de l’an 2500 av J-C, des peuples chasseurs et des populations pygmées s’installèrent dans les régions de la forêt équatoriale. Autour de l’an 500 av J-C, des groupes provenant du Soudan et des Nilotes d’Afrique du nord et de l’ouest migrèrent à leur tour, apportant les premiers élevages d’animaux ainsi que des techniques agraires.

A partir du 5ème siècle commencèrent à s’étendre vers le sud les peuples Bantous, établis jusqu’alors seulement dans le nord-ouest de l’Afrique centrale. Leur expansion fut accélérée par la transition des techniques de l’âge de la pierre vers des techniques de l’âge du fer (qui contrairement à l’Europe ne faisaient que commencer en Afrique centrale). Pendant que la plupart des peuples établis dans le sud et le sud-ouest étaient des pêcheurs et des planteurs de terrains boisés, dont la technique fut peu influencée par le développement des métaux, les outils en fer développés à cette époque révolutionnèrent l’agriculture et l’élevage, menant ainsi à l’éviction des peuples chasseurs dans l’ouest et le sud-ouest.

Au 10ème siècle, l’expansion des Bantous en Afrique Centrale de l’ouest était terminée. Parallèlement, l’augmentation du nombre d’habitants rendit possible des réseaux commerciaux, d’abord locaux, puis régionaux et inter-régionaux, lesquels négociaient surtout avec du sel, du fer ou du cuivre.

Avant la colonisation, l’actuelle «République Démocratique du Congo» était composée de différents royaumes (le Royaume Kongo, le Royaume Kuba, le Royaume Luba, le Royaume Lunda, le Royaume de M‘Siri et des Royaumes dans la région d’Uele) ainsi que de puissantes principautés tribales (Mongo, Ngbandi, Bemba…). La Coopérative de Yanga est située dans la région occupée par la tribu des Batetela, membre de l‘ethnie Mongo.

Origine du nom Congo (Kongo)

Je voudrais commenter ce sujet d’origine du mot Kongo s.v.p. avec “K” mais pas avec “C”. D’abord, notre tribu, est descendue de Dieu Tout Puissant car il porte son nom qui est Ne Kongo Kalunga.

Voici alors en bref l’origine du mot Kongo. Dans certains coins du Bakongo, pour répondre à un appel de son mari la femme répond par :  Kongo ou Kalunga qui signifie tout simplement “Amour” donc j’ai l’amour de remplir les besoins de votre appel. Donc Kongo signifie Amour.

Alors que dans la traduction religieuse, kongo est le nom de Dieu car lorsque nos ancêtres étaient à la recherche de la terre promise qui est le Mbanza kongo (le noyau de tous les bakongo). Le Dieu Tout Puissant dit à nos ancêtres : “c’est par mon amour que j’ai créé l’humanité; à toi mon peuple bien aimé qui porte mon nom”.

Pour invoquer mon amour, il dit de l’appeler Ne Kongo Kalunga (le Dieu omniprésent), l’amour et la sagesse et avec son intelligence il créa le monde et toute sa créature à nos ancêtres, il leur dit de l’appeler Ne Mbumba wa bumba zulu ye ntoto (Dieu omniscient), avec son pouvoir qu’il gouverne le monde il dit à nos ancêtres de l’appeler Ne Mpungu Tulendo (Dieu omnipotent). Donc le nom Kongo est d’origine céleste et la langue Kikongo.

Voici quelques dates marquantes de Ne kongo.

En l’an 4200 avant l’ère des poissons, les tribus de bena Kongo ont quitté l’Éthiopie et descendirent vers le Nil. Les Noirs de grande taille se sont rassemblés et décidèrent de fonder un pays qu’ils appelèrent Ekipata (L’actuel Egypte).

En l’an 4000 avant l’ère des poissons, l’Égypte fut le premier pays développé du monde, dans tous les domaines : religieux, politique et technologique. Toutes les nations du monde venaient en Égypte pour appendre la sagesse et chercher les nourritures. Face aux étrangers de toute race, des désordres commencèrent à s’introduire dans tout le pays.

En l’an 1300 avant l’ère des poissons, le pharaon KENATU (Akhenaton) se leva et commença à lutter contre les désordres. Après la mort de KENATU, les désordres reprirent en Égypte. La tribu de Bena Kongo était maltraité et ils ont préféré quitter l’Egypte et ils se sont réfugiés en Éthiopie.

En l’an 960 avant l’ère des poissons, la reine MAKENDA SABA (Reine de Sabbat) de la tribu de Bena Kongo se maria avec le roi Salomon d’Israël. Ce mariage favorisa l’émigration de beaucoup de Bena Kongo et de s’installer librement en Israël. Le peuple Falasha est issu de ce mariage. Cliquez ici pour plus d’infos concernant l’histoire de la reine Saba.

En l’an 220 avant l’ère des poissons, l’ange de l’Eternel apparut au prophète MBEMBA Zulu et lui confia la mission d’être le dirigeant de Bena Kongo. Sous la conduite du prophète Mbemba Zulu, les Bena Kongo ont quitté l’Ethiopie pour une terre qu’ils nommèrent DIZIMBA (qui signifie Sanctuaire) Qui est l’actuel ZIMBABWE.

Après la mort du prophète Mbemba Zulu, l’ange de l’Eternel consacra le prophète ISANUSI qui devint le dirigeant des Bena Kongo. Après le Zimbabwe, sous la conduite de la prophétesse MBANGALA, la femme à neuf mamelles, les Bena Kongo entrèrent dans le désert du Kalahari. C’est là où ils commencèrent à se marier avec les pygmées. L’union des Bena Kongo avec les pygmées produisit le HERERO (le bahelele) du Namibi qui jusqu’à nos jours, parlent des langues semblables à celles des pygmées (langues cliques).

En l’an 320 de l’ère de poissons, sous la conduite du prophète NSASUKULU a NKANDA, les Bena Kongoavaient réussi à prendre les terres de Kuandu, Kubangu,Okavambu, Kunene (C’est la terre du Kongo dia Mpangala).

En 424 de l’ère des poissons, sous la conduite du prophète KODI PUANGA, les Bena Kongo ont reussi à prendre les terres du Kuangu, Luangu, Kuilu, Lulua et construirent le KONGO dia KUIMBA. Après le Kongo dia Kuimba, les Bena Kongo sont allés pour arracher la terre de Katanga. Arrivé au Katanga, les Bena Kongose sont mariés avec les katangais. De cette union naquirent les tribus des Balunda et Tukongo du Katanga.

En 529 de l’ère des poissons, sous la conduite du prophète TUTI DIA TIYA, les Bena kongo occupèrent laterre de Nzaza Vumba (les plateaux de Batéké), et ils construisirent le Kongo dia Luangu.

En 690 de l’ère des poissons, sous la conduite du prophète NIMI A LUKENI, les Bena kongo occupèrent les terres de Kuanza et construisirent la ville de Mbanza Kongo dans le Kongo dia Ntotila.

En l’an 691, c’était la fin des travaux de construction de Mbanza Kongo. Voici les noms de rois qui dirigèrent le royaume kongo: Le roi Muabi Mayidi, Zananga Mowa, Ngongo Masaki, Mbala Lukeni, Kalunga Punu, Nzinga Sengele, Nkanga Malunda, Ngoyi Malanda, Nkulu Kiangala, Ngunu Kisama.

De l’an 1370 jusqu’en 1481 les rois qui dirigèrent le royaume Kongo sont: Nganga Makaba, Nkanga Nimi, NKuvu Mutinu, Nzinga Nkuvu.

En 1457, se leva le prophète Buela Muanda qui prophétisa l’arrivée des occidentaux sur la terre Kongo et leurs intentions.

En 1471 sous le régime de Nzinga Nkuvu sont arrivés au Kongo dia Luangu (Gabon).

En 1442, le portugais Diego Caô est arrivé à l’embouchure du fleuve Kongo (Nzadi a Muanza). À la place de Nzadi, Diego Caô prononça le mot Zaïre au lieu de Nzadi.

En 1445, Diego Cao était venu pour la deuxième fois au Kongo. Il resta dans le bateau à Soyo et envoya 3 pères catholiques pour aller espionner Mbanza Kongo. Les noms de ces pères étaient Antonio da Porto, Jean da Costa et Sepulvera. Après le départ de ces trois espions, Diego Cao arrêta plusieurs Bakongo qu’il transporta au Portugal.

En 1486, Diego Cao est venu encore au Kongo accompagné de quelques vieillards qu’ils avaient capturé lors de son premier voyage.

Le 3 mai 1491, le roi Nzinga Nkuvu fut converti au christianisme et fut baptisé. Tous les bakongo qui reçurent Jésus dans leurs vies se rassemblèrent derrière Mvemba Nzinga, fils du roi Nzinga Nkuvu, et ceux qui défendaient la religion Kongo se rassemblèrent derrière Mpanzu a Nzinga, fils du roi Nzinga Nkuvu.

En 1506, le roi Nzinga Nkuvu trouva la mort.

En 1518 à Rome le pape Léon X consacra Lukeni lua Nzinga comme premier evêque Africain catholique. Lukeni lua Nzinga était fils du roi Mvemba Nzinga.

Le 26 Août 1641, les soldats Hollandais sous l’égide du général Konelis Hendrick ont attaqué le royaume kongo et l’arracha des mains de Portugais.

Le 14 Octobre 1641, les Hollandais ont occupé la ville de Mbanza Kongo.

En 1654 le père Jérôme de Montesarchio en promenade au kongo dia Mbe rencontra pour la première foisMakoko, après quelques démonstrations du Makoko, le père Jérôme dit: j’ai vu Makoko avec mes yeux; l’homme qui a la puissance de se transformer en fourmi ou en toute chose qu’il veut.

De 1702 jusqu’en 1706 le grand Archange du kongo consacra la prophétesse VITA KIMPA. Celle-ci avait réussi à réveiller tous les Bakongos et a rebâti la ville de mbanza kongo et elle s’inspira et commença à combattre la religion occidentale sur la face du territoire Kongolais. Les soldats Portugais sous l’ordre de l’église catholique, le père LORENZO da Lucca et le père Bernado da Gallo ont arrêté la prophétesse Vita Kimpa et la brûlèrent vivante le 2 juillet 1706.

En 1758, beaucoup de Bakongos esclave en Haïti commencèrent la guerre pour l’indépendance sous la conduite de MAKANDALA, nom transformé par les occidentaux en MAC NDAL.

En 1877, Henry Morton était venu au kongo à la recherche des terres à arracher.

En 1880, Savorgnan de Brazza était venu au kongo dia Mbe et proclama Makoko roi.

En 1881, le missionnaire Henry Stanley envoya des espions pour venir détruire la ville de Mbanza Kongo.

En 1885, les occidentaux s’étaient réuni à la conférence de Berlin pour partager l’Afrique comme un gâteau d’anniversaire. Ils partagèrent le royaume kongo en quatre parties: le kongo Zaïre, le kongo Brazza, le kongo Angola et le kongo Gabon. […] Lire la suite

Voir aussi :

Histoire : Les Anciens Juifs Bantous et Congolais effacés de l’Histoire (Vidéo FR)

Histoire : Les Boni de Guyane et du Surinam

Histoire : La Révolte des Abbey de Côte d’Ivoire contre les Colons (1906-1916)