RDC : À Kinshasa, la Pluie Perturbe le Culte Oecuménique de la Paix organisé pour le 3ème Mandat de Kabila ! (Vidéo FR)

stade des martyrs

La pluie torrentielle a perturbé, samedi 5 mars, le culte œcuménique de la paix, organisé au stade des Martyrs de la pentecôte, à Kinshasa.

Sous une pluie battante, les princes des églises protestantes, kimbanguistes, musulmanes, orthodoxes et de réveil ont tout de même fait une prière qu’ils ont qualifiée de sanctification, de purification et de paix pour la RDC.

Cette pluie a commencé juste quand les leaders religieux sont montés sur le podium, dressé en face de la tribune d’honneur du stade, en vue de faire la prière d’ouverture.

stade des martyrs 3

Commencée de manière fine, cette pluie s’est intensifiée empêchant ainsi la poursuite du programme du culte car les instruments de sonorisations ont été déconnectés.

Certains fidèles qui ont fait le déplacement du stade des Martyrs ont exprimé leur déception :

«Tout est foutu, la pluie a tout gâché. Ce n’est pas d’organisateurs mais peut-être qu’il fallait voir aussi la météo», a commenté un Kinois avant de poursuivre:

«On avait l’esprit de la prière, nous tous on avait besoin d’écouter au moins les hommes de Dieu concernant la RDC pour la paix et autres, mais on n’a pas pris part à la prière».

Les fidèles kimbanguistes ont tenté de braver la pluie avec le son de la fanfare et l’ambiance a repris. Sur les gradins, les autres fidèles, emballés, entonnent des chansons.

stade des martyrs 2

Une heure après, la pluie ne s’est pas toujours arrêtée

Finalement, les leaders religieux ont décidé d’organiser une cérémonie autour du drapeau et de la carte géographique de la RDC. Ils ont ensuite adressé une prière à Dieu. Mais, les fidèles de leur côté, disent rester sur leur soif. Les serviteurs de Dieu ont, leur part, estimé que l’essentiel a été fait. Lire la suite

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Les pasteurs collabos kabilistes et leurs disciples, tous chassés du stade des Martyrs ce 5 mars 2016 par une pluie, montrant la colère de Dieu. On ne blague pas avec le nom de DIEU ! KABILA, YEBELA !