Venezuela : In Memoriam – Petits et Grands Moments d’Hugo Chavez (Vidéos FR)

chavez heros

Mars 2006 – Chavez traite George W. Bush « d’âne »

Lors de son émission Alo presidente, Hugo Chavez répond à un rapport de la Maison Blanche le taxant de « démagogue ». Il égrène les qualificatifs les plus méchants les uns que les autres à l’adresse du président américain. L’appelant M. Danger, il commence par dire qu’il est alcoolique, « un ivrogne même » avant de conclure : « Vous êtes un âne, M. Bush ».


Septembre 2006 – Chavez qualifie George W. Bush de « diable » au perchoir de l’ONU
En 2006, lors de l’Assemblée Général des Nations unies, Hugo Chavez fait référence au président américain, George W. Bush, qui a parlé la veille, sous le nom de « diable ». « Le diable est venu hier. Hier le diable était ici, exactement ici ». Alors que l’assemblée rit et applaudit, Hugo Chavez se signe comme pour se protéger du mauvais sort, avant d’enchaîner « cette tribune sent encore le soufre ». Puis il entreprend de commenter le discours de George W. Bush dont il dit en préambule qu’« il faudrait un psychiatre pour [l’] analyser ».

La transcription complète du discours.


Octobre 2007 – Chavez chante du Che à Fidel
Pour rendre hommage à Che Guevara décédé 40 ans plus tôt, Hugo Chavez diffuse le 14 octobre dans son émission Alo presidente, une vidéo dans laquelle il chante des chansons du Che à son ami et mentor Fidel Castro.


Novembre 2007 – Por qué no te callas
Lors du sommet ibéro-américain de 2007, le Roi Juan Carlos d’Espagne s’interpose entre José Luis Zapatero et Hugo Chavez en lançant à ce dernier « pourquoi tu ne te tais pas ». Hugo Chavez n’avait cessé depuis le début du sommet de traiter de « fasciste » José Maria Aznar, le prédécesseur de José Luis Zapatero. Alors que Zapatero tente de lui demander plus de respect, Chavez parle en même temps que lui attaquant les chefs d’entreprise espagnols et Aznar. C’est alors que le roi, manifestement excédé, lui lance son invective devenue célèbre sur internet « ¿Por qué no te callas? ».


Février 2010 – Une coupure de courant interrompt Hugo Chavez
Alors qu’il donne un discours au palais présidentiel Miraflores Palace, Hugo Chavez est interrompu par une coupure de courant.


Mars 2011 – Le capitalisme a tué la vie sur Mars
Dans un discours lors de la Journée internationale de l’eau Hugo Chavez tente un parallèle hasardeux pour indiquer que les forêts sont en danger. Il déclare « j’ai toujours dit, entendu, qu’il ne serait pas étonnant d’apprendre qu’une civilisation a existé sur Mars. Mais peut-être le capitalisme a-t-il débarqué là-bas, l’impérialisme a débarqué et achevé la planète. »


Mai 2012 – Un cadeau pour sa 3 millionième follower sur Twitter
En mai 2012, à quelques mois de la nouvelle élection présidentielle, Hugo Chavez annonce sur Twitter qu’il offre une maison à sa 3 millionième follower sur Twitter, la jeune Natalia Valdivieso, 19 ans à l’époque. Un bon moyen de promouvoir son programme de construction de logements et d’encourager ses supporters.

Natalia se félicite de ce cadeau en disant qu’il s’agit du plus beau jour de sa vie, tandis que des opposants l’accuse d’offrir des biens qui ne lui appartiennent pas et qui ont été construits avec l’argent public.

Le gouvernement renouvelle cette opération pour la 4è millionième follower, l’étudiante Alemar Rosnaty Jiménez âgée de 20 ans, le 18 février dernier, jour où Hugo Chavez sort de son silence sur Twitter après sa nouvelle opération.


Alo presidente et autres moments insolites
Tous les dimanches à 11h, le président vénézuélien prenait la parole pour plusieurs heures à la télévision dans une émission appelée Alo presidente. Il y annonçait certaines décisions politiques, interpellait opposants (intérieurs ou extérieurs, comme les Etats-Unis) et ministres et répondait aux questions de journalistes et d’auditeurs. Cette émission durait souvent une bonne partie de la journée, dépassant régulièrement les six heures. Selon son agenda politique, l’émission était tourné en studio ou en extérieur. Le décor, un bureau couvert de papiers, suivait le président quelque soit le lieu.

Compilation d’Alo Presidente sous-titrée en anglais

Sélection d’autres moments insolites

Lire la suite

Voir :