Ghana : La Délivrance de Visas se Fera Désormais à l’Arrivée Pour Tous les Ressortissants de l’Union Africaine !

ghana-visas-620x330

Le Ghana va désormais adopter la délivrance de visa à l’arrivée pour tous les ressortissants africains, indique une note du président John Dramani Mahama postée sur le site de la présidence ghanéenne. Une annonce qui intervient un peu plus d’un mois après la publication du premier indice de la Banque africaine de développement (BAD) sur l’ouverture des visas en Afrique.

« Dès juillet 2016, la délivrance de visa se fera à l’arrivée pour tous les ressortissants de l’Union africaine », a annoncé le président Mahama, dans une courte note.

Une mesure dictée par le manque de mobilité des Africains sur leur propre continent, un gap récemment souligné dans un rapport de la BAD qui a publié en janvier 2016, son premier indice del’ouverture des visas en Afrique.

Pour le président ghanéen, les motivations sont aussi d’ordre économique, puisque cela peut favoriser davantage le tourisme dans son pays, où ce secteur représente pour le moment 5% du Pib, d’après les chiffres officiels.

Dans l’indice d’ouverture sur visas en Afrique de la BAD, l’Afrique de l’ouest se distingue particulièrement dans ce classement, en plaçant 5 pays (Mali, Cap-Vert, Togo, Guinée-Bissau) parmi les 12 les moins fermés aux autres Africains.

Le Ghana, qui entend désormais rectifier le tir, est cité dans le rapport accompagnant cet indice parmi les pays les moins flexibles, 61% des Africains ont besoin de visa pour entrer au pays de Kwame Krumah.

L’exemption de visa pour le Ghana ne concerne que 30 pays (dont 14 d’Afrique de l’ouest) et la délivrance à l’arrivée ne concerne que 9 pays africains.

Selon l’étude de la BAD, 55% des Africains ont besoin d’un visa avant de se rendre dans un autre pays de leur continent. Seuls 13 pays africains sur 55 offrent un accès libre (exemption et délivrance à l’arrivée).

Membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao, 15 pays) où prévaut le principe de la libre circulation des biens et des personnes, le Ghana par la voix de son président entend œuvrer davantage pour son intégration sous régionale.

Dans cette optique, le président Mahama qui a aussi annoncé un renforcement des liens entre le Ghana avec l’Organisation internationale de la Francophonie, a exhorté ses compatriotes à l’apprentissage du français.

Exportateur de pétrole, deuxième plus gros exportateur de cacao au monde, derrière la Côte d’Ivoire, le Ghana est un des moteurs économiques de l’Afrique de l’ouest. […] Lire la suite

Voir aussi :

Afrique : Classement des Pays Africains, des plus Ouverts aux plus Fermés aux Ressortissants Africains

Turquie : Les Turcs Pourront Bientôt Pouvoir Circuler en Europe Sans Visa (Vidéo FR)