UK/USA : L’Actrice Afro-Américaine Meghan Markle – Fiancée du Prince Harry d’Angleterre – Revendique sa FIERTÉ d’être MÉTISSE et DESCENDANTE D’ESCLAVES NOIRS ! (Vidéo EN + Photos)

meghan-markle-parents

Les ancêtres de la fiancée américaine du Prince Harry étaient tailleur, professeur, ouvrier ou personnel d’entretien dans le sud raciste et divisé de Jim Crow tandis que les ancêtres du prince Harry dirigeait l’Empire britannique.

Meghan Markle, la fiancée du Prince Harry, revendique sa fierté d’être métissée

meghan-markle-afrique

L’ascendance de Meghan Markle est d’un contraste frappant d’avec celle du Prince Harry qui comprend des rois, des reines et des comtes. Les ascendants maternels de Meghan Markle étaient enseignant, tailleur et domestiques au Tennessee et en Géorgie.

Meghan Markle a des ancêtres noirs et blancs. Les archives américaines de recensement mentionnent un Markle âgé de 35 ans, probable arrière-arrière-grand-père de Meghan Markle, enregistré comme « mulâtre » ayant pour ancêtres, des esclaves noirs nés dans le Sud des États-Unis avant la guerre civile.

meghan-markle-harry

Meghan Markle et le Prince Harry ont dits avoir trouvé de nombreux points communs les reliant. Leur romance est née durant une séance de yoga organisée dans un club privé.

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Les contrastes entre le Prince Harry et sa nouvelle petite amie, Meghan Markle semblent être nombreux. D’une part, les ancêtres du Prince Harry dirigeaient un empire qui s’étendait sur de vastes parties du globe, vivaient des vies de glamour dans des palais et étaient milliardaires à la naissance. D’autre part, la famille noire de Meghan Markle, originaire du Sud des États-Unis, devaient lutter pour survivre à l’esclavage et survivre dans la société américaine divisée qui a suivi l’abolition de l’esclavage.

esclaves-noirs-usa

Markle, l’actrice de la série américaine « Suits », âgée de 35 ans, a parlé de sa fierté de détenir un héritage mélangé et composé d’ancêtres incluant des esclaves. DailyMail.com a reconstitué quelques-uns des détails de son arbre généalogique. En fait, les ancêtres de sa mère sont à la fois noirs et blancs, et comprennent presque certainement des victimes de l’esclavage.

meghan-markle-parents

DailyMail.com a demandé à la généalogiste, Elizabeth Banas, d’enquêter sur la famille de Meghan après qu’elle ait été désignée petite amie officielle du Prince Harry. Le prince de 32 ans, quatrième dans l’ordre de succession au trône britannique, s’est amouraché de l’actrice glamour de «Suits» âgée de 35 ans. Il l’aurait rejointe, à Toronto, le mois dernier.

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Au cours de son enquête, la généalogiste, Elizabeth Banas est retournée à quatre générations antérieures du côté maternel de Meghan.

Banas a constaté que la famille de Meghan vivait actuellement à Los Angeles mais que leurs origines se trouvent en Géorgie et au Tennessee et principalement dans la région et aux alentours de Chattanooga.

meghan-et-sa-mere

Le grand-père maternel de Meghan Markle, Alvin A. Ragland est décédé en 2011 à l’âge de 81 ans. Son épouse, Ava Burrow, est encore en vie.  Elle a travaillé pour les écoles du comté de Hamilton dans le Tennessee avant leur déménagement en Californie. L’arrière-grand-père de Meghan, Steve R. Ragland est né en 1908, en Géorgie ou au Tennessee – les dossiers ne sont pas clairs -. Il est mort à Los Angeles en 1983. Il avait épousé Lois Russell dans le Tennessee en 1929.

Selon les dossiers de recensement de 1930, Steve aurait été employé dans une fonderie de Chattanooga. Les dossiers ne détaillent pas son travail mais on suppose qu’il travaillait probablement dans des conditions dangereuses. La sœur de Steve, Dora Cooper, était enseignante dans une école publique d’après les fichiers de recensement de 1940. Leur père Jeremiah – ou peut-être Jerrymiah, ou Jerry Miah – Regland vivait dans la même maison que Dora dans laquelle vivait également son autre fille, Lillie, une cuisinière ainsi que son mari, Robert Calloway, un concierge.

L’aïeul de Meghan semble avoir été l’un des nombreux Américains qui, à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle, quittaient la vie rurale pour trouver du travail dans les villes en croissance.

Avant la Première Guerre mondiale, la famille d’Harry était sur le trône – son arrière-arrière-grand-père était le roi George V, et son arrière-arrière-grand-mère était la reine Mary, anciennement princesse Mary de Teck.

Jeremiah Ragland est né en 1881 à Clayton en Géorgie et est mort en 1944 à Chattanooga. Son certificat de décès indique que sa mère s’appelait «Texas», une femme blanche.  Il est décrit, dans les fichiers de recensement de 1920, comme «mulâtre», un mélange de blanc et de noir. Le langage racial brut reflète l’obsession du Sud de Jim Crow avec la délimitation des races. Jeremiah Ragland avait épousé Claudie Ritchie, qui est née en 1885 à Clayton. Elle est décédée à Chattanooga en 1939.

À sa mort, le trône britannique était détenu par le roi George VI – arrière-grand-père de Harry – qui était également le dernier empereur de l’Inde.

Jeremiah possède un dossier militaire datant de la Première Guerre mondiale bien qu’il ne semble pas avoir été appelé. Son certificat de décès ne mentionne aucune guerre durant laquelle il aurait servi. Le dossier militaire révèle qu’il était tailleur et d’après la généalogiste Elizabeth Banas, possédait sa propre boutique de tailleur. Claudie était femme de ménage au magasin « Millers Bros », magasin phare de la chaîne de magasins de Miller. Le magasin, qui possédait deux bâtiments sur les côtés opposés de la rue, était célèbre pour avoir son propre «métro» et un centre commercial souterrain reliant les deux.

Selon le journal « Chattanoogan », les clients étaient riches et presque qu’exclusivement blancs. Le journal parle du magasin en ces termes : «Miller Brothers a importé les plus belles modes, la décoration intérieure, et a parrainé des événements digne de leur image. En 1967, ils ont accueilli la collection «Hail, Britannia» qui comprenait des répliques de bijoux et de porcelaine anglaise. Des représentants de Grande-Bretagne ont assisté au gala. Miller Brothers était déjà connu pour son salon de thé, donc l’événement « Britannia » était naturel ». Une photographie de la main-d’œuvre des années 1930 en dit long sur le Sud de Jim Crow : les employés sont strictement séparés, les travailleurs noirs, en retrait, sont souvent à l’extérieur du magasin.

Selon Banas, une enquête sur le recensement de 1920 dans le Quartier noir de Chattanooga révèle que l’emploi dans la communauté noire était encore limité aux emplois non professionnels tels qu’ouvriers, serviteurs, ouvriers de fonderie et ouvriers de chemins de fer. Les femmes étaient employées comme domestiques. Cependant, plusieurs noirs étaient propriétaires d’entreprises en mécanique automobile ou de magasins de détail. Les deux Jerry et Claudie ont été répertoriés comme employés ce qui signifie qu’ils ont travaillé jusqu’à leur mort, Jerry à l’âge de 63 ans et Claudie à l’âge de seulement 44 ans.

Au Tennessee, la vie des noirs et métisses s’est fortement détériorée après le désastre économique infligé par la Grande Dépression. Les lynchages ont toujours existé au Tennessee, à raison d’un par semaine jusqu’à environ 1930. Ils ont persisté sporadiquement après cela.

La famille royale britannique n’a évidemment jamais vécu une telle vie.

Parmi les ancêtres d’Harry figurent, bien sûr, la Reine actuelle du Royaume-Uni, Elizabeth II, et chacun des monarques du pays depuis sa création en 1707. Le Prince Harry compte de nombreux autres illustres ancêtres : la Reine Elizabeth, la Reine Mère, née Elizabeth Angela Marguerite Bowe-Lyon, fille du 14e comte de Strathmore et Kinghorn qui fût l’un des premiers aristocrates d’Écosse. Du côté maternel, Edward John ‘Johnnie’ Spencer, 8e Comte Spencer, est issu d’une série de noms figurant parmi les plus célèbres de la noblesse britannique comme Winston Churchill, Premier ministre britannique durant la Seconde Guerre mondiale, était un parent de la famille Spencer.

windsor

Le fossé entre les familles de Meghan et du Prince Harry n’est peut-être pas aussi prononcé quant on s’attarde aux générations récentes. La mère du Prince Harry, la défunte Princesse Diana, est créditée comme étant le premier membre moderne de la famille royale et, avant d’épouser son ex-mari le prince Charles, a exercé les emplois de nounou et de cuisinière. La mère de Meghan, Doria Ragland, travaille comme professeur de yoga, est créatrice de bijoux et enseignante à Los Angeles. Sur sa page LinkedIn, elle dit qu’elle est thérapeute en santé mentale et qu’elle exerce la profession de travailleuse sociale autorisée en Californie.

doria-et-meghan

Dans une interview sincère avec le magazine « Elle », Meghan a abordé la difficulté de grandir avec une mère noire et un père blanc. Elle a déclaré : « Je me suis créé ma propre identité tout comme mes ancêtres l’ont fait lorsqu’ils ont été affranchi. Parce qu’en 1865, lorsque l’esclavage a été aboli aux États-Unis, les anciens esclaves ont dû choisir un nom,  un nom de famille, pour être exact. Peut-être, la chose la plus proche qui puisse me connecter à mon arbre généalogique complexe est mon désir de savoir d’où je viens. La communion qui me lie à mes ancêtres réside en le choix opéré par mon aïeul qui a opté pour le nom de famille – Wisdom -. Il avait aussi créé sa propre entreprise. »

>> Cliquer sur l’image pour voir la Vidéo

Banas n’a pas trouvé de trace de l’existence d’un tel parent. Elle n’a cependant pas exclu cette hypothèse car les archives dédiées aux esclaves sont souvent incomplètes et évoquent plus souvent un nombre plutôt qu’un nom. Elle déclare à ce sujet : « Je n’ai pu trouver aucun ancêtre nommé – Wisdom – en remontant à quatre générations de sa famille. Souvent, il y a un grain de vérité dans les histoires de famille qui sont transmises de génération en génération. Mais parfois, l’histoire change. Je pensais vraiment que j’allais trouver quelqu’un appelé – Wisdom – mais cela ne s’est pas produit. »

En fait, les seules personnes portant le nom Ragland et Wisdom que Banas a trouvé n’avaient aucun rapport avec Meghan. Ils étaient propriétaires d’esclaves. Dans de nombreux cas, les esclaves émancipés héritaient du nom de leurs propriétaires, ayant été dépouillés de leur propre identité par l’esclavage.

L’ascendance de Meghan Markle est certainement composée d’esclaves noirs

Les réponses les plus éloignées trouvées par Bannas sont les parents de Steve Ragland, Richard Ragland et Mary. Leurs dates de naissance et de décès sont jusqu’ici peu claires mais il semble presque certain qu’ils étaient noirs et nés avant la guerre civile. Époque durant laquelle, la reine Victoria régnait en Grande-Bretagne et dans l’Empire. Quand elle est montée sur le trône, l’esclavage existait encore aux États-Unis – et en fait, avait seulement été aboli à travers l’Empire britannique en 1833 -. C’est le grand-père de Victoria, le roi George III, qui a perdu les 13 colonies qui se proclamèrent plus tard, les États-Unis d’Amérique.

Du côté paternel, Meghan a déclaré que son père, Thomas W. Marke, 72 ans, opérateur de caméras pour des séries télévisées des années 1980, marié avec enfants, était originaire de Pennsylvanie et avait des ancêtres néerlandais et irlandais.

suits

Les Enquêtes menées par DailyMail.com ont révélé que la famille de Meghan diffère de la famille de Harry quand il s’agit de finances.

À 30 ans, le Prince Harry a hérité de £ 10 millions ($ 12 millions) de la succession de sa mère, la défunte Princesse Diana. Lorsqu’il était membre de l’armée britannique, Harry, plus connu sous le nom de « Capitaine Wales », gagnait £ 38,847 ($ 48.415 par an).

Les revenus de Meghan, actrice dans la série télévisée à succès « Suits » témoignent qu’elle est, de loin, la personne ayant le mieux réussi de sa famille. Meghan touche 3 millions de dollars par épisode et gagne en moyenne 350 000 $ par an en produits dérivés. […] Lire l’article en Anglais

Voir aussi :

Nigeria : En Voyage d’Affaires Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg Mange et Vit à l’Africaine ! (Vidéos + Photos)

USA : Paris Jackson, la fille de Michael Jackson est Méconnaissable ! Elle ne ressemble plus du tout à ça ! (Photos)

Afrique : #Brexit – Le Brexit ouvre des Opportunités dans les Années à venir pour l’Afrique